BLOG D'ABRACADACRAFT

Angel Mélie

Tout est harmonie chez Angel Mélie. Pas une seule fausse note pour cette adorable blogueuse. Rencontre.

Qui est celle qui se cache derrière le doux univers du blog ʺAngel Mélieʺ ?

Je suis Frédérique, j’ai 45 ans, maman de 3 enfants : une grande fille de 12 ans Emélie et deux garçons, Julien qui a 9 ans et Célian 6 ans. Je suis ingénieur et je vis à Grenoble.

D’où vient le nom de ton blog ?

Mes premières coutures étaient pour ma fille Emélie, mon petit ange. Nous l’appelons Mélie au quotidien. C’est devenu Angel Mélie.

Tu ne le sais peut-être pas mais dans le garage des fées, il y a une DeLoreane qui nous sert à remonter dans le temps. Je suis allée à l’aube de ton blog et j’ai souri. Racontes-nous comment tout a commencé…

Je prenais pas mal de photos et ce que je faisais semblait plaire. On me demandait pourquoi je ne publiais pas et pourquoi je n’ouvrais pas un blog. Et à Noël 2008, mon chéri m’a offert une clé USB avec inscrit Angel Mélie dessus. A la lecture de la clé USB j’ai découvert qu’il avait démarré un blog pour moi. Je me suis prise au jeu. C’est donc grâce à lui que ce blog existe sinon je ne me serai jamais lancée. J’aurai sans doute continué à naviguer en sous-marin sur les blogs des autres.

Tu scrapes, tu couds, tu crochètes, tu cuisines… Y a-t-il un talent que tu ne possèdes pas ?

Il y en a plein. Je ne sais pas dans quel sens on tient des aiguilles à tricoter. Quand je vois certaines réalisations sur la blogo, je suis verte d’envie. En y réfléchissant, il y a beaucoup de choses que j’ai envie d’entreprendre, mais c’est sans doute le tricot qui me tente plus.

Quand es-tu tombée dans le DIY ?

Personne de ma famille ou de mes proches ne s’adonne aux loisirs créatifs. Une grande tante était couturière professionnelle et faisait du sur-mesure. À partir d’une image d’un magazine de mode, elle était capable de réaliser le modèle représenté dans le tissu que les femmes lui amenaient. A posteriori, je regrette de ne pas m’être intéressée à son travail. La couture est venue plus tard avec la naissance de ma fille. Je réalisais des appliqués trouvés dans un livre Marie Claire Idées. Cela changeait de ce qu’on trouvait dans le commerce. Comme je réalisais tout à la main, il me fallait beaucoup de temps. Puis je me suis intéressée aux blogs et aux tutos de couture. Le scrap est venu par Isabelle du blog ʺDes bouts de nousʺ dont le travail très épuré m’a tout de suite plu.

Parmi toutes les disciplines que tu pratiques, laquelle a ta préférence ?

Celle que je préfère c’est la couture, mon coup de cœur de départ. Ça le restera toujours d’ailleurs. C’est le tissu que j’aime particulièrement. Aujourd’hui, je couds suffisamment bien pour passer plus de temps à choisir mon tissu qu’à le coudre. Trouver des couleurs, des motifs qui s’accordent m’apporte beaucoup de satisfaction et de sérénité. Presque autant que coudre. C’est un peu une sorte d’harmonie propre à chacune et lorsque tu as trouvé le bon accord, c’est très satisfaisant. Par ailleurs, la couture me convient parce qu’il faut comprendre ce qu’on fait et mon côté scientifique ressort : il faut être rigoureuse.

J’ai remarqué que ce que tu montres est toujours très soigné…

C’est un effet collatéral de mon goût pour les assemblages des tissus, j’ai trouvé que mettre les choses en scène de manière harmonieuse m’apportait beaucoup de plaisir. Mon truc avec les tissus est passé à la photo. Je veux que ce soit joli. Si je n’arrive pas à faire quelque chose au mieux de ce que je sais faire, c’est plus fort que moi, je recommence. Mon meilleur ami est le découd-vite ! Lorsque je réalise quelque chose, j’aime qu’il y ait du challenge, même avec des trucs compliqués où j’en bave. Mais je tiens bon. Je ne peux pas bâcler quelque chose, il faut que ce soit présentable. Puisque j’ai commencé par la couture à la main, je sais qu’il faut être minutieuse et précise pour sortir un résultat propre et bien fait. Finalement cela me correspond assez puisque je suis aussi comme cela au travail et dans ma vie de tous les jours.

L’univers que tu transmets à travers tes photos est très doux et chargé de poésie. On en revient encore aux couleurs...

Je n’utilise pas de couleurs fortes. Si je sais faire des camaïeux, je ne sais pas casser les couleurs pour en faire ressortir une plus que les autres. Lorsqu’on regarde le travail de Kenzo, les couleurs semblent improbables et lorsque tout est assemblé, c’est vraiment très beau. Je ne porte d’ailleurs pas de couleurs vives, au grand désespoir de ma fille. Je ne suis qu’en bleu, gris ou noir. Heureusement le Liberty nous sauve.

Tu es une personne très généreuse, en témoigne les très beaux échanges et les attentions que tu offres spontanément aux personnes que tu rencontres et que tu nous montres ensuite sur ton blog. On parle de « magie de la blogosphère », celle-ci t’a donc touchée ?

Cela m’a fait rencontrer des gens qui aiment la même chose que moi puisque personne dans mon entourage proche n’est porté sur le fait-main. De plus, je suis d’une nature réservée et avec les blogs il y a une sorte de filtre qui permet de faire plus facilement connaissance en ce qui me concerne. Lorsque la glace est brisée, on se rencontre en vrai pour encore plus de partage. Comme tout le monde n’aime pas le fait-main ou n’a pas un côté créatif, pouvoir rencontrer des gens qui apprécient le temps et la valeur des choses réalisées à la main est très enrichissant.

Il y a une autre forme de générosité sur ton blog : des tutoriels comme le carnet ESF pour ranger ses étoiles qui passera bientôt sous nos aiguilles ou le tapis à langer

J’aimerai en faire plus mais cela prend beaucoup de temps. On m’en demande régulièrement. Cela fait parti du jeu de la blogosphère, on est là pour partager et pas seulement montrer. Je partage également avec beaucoup de plaisir les tutoriels trouvés sur internet et qui me plaisent.

Je prends 300gr à chaque fois que tu postes le fruit des heures que tu passes en cuisine. Tes photos me donnent l’eau à la bouche.

Lorsque je cherchais à améliorer mes photographies, les blogs culinaires m’ont été d’une grande aide par la qualité de leurs images. J’ai commencé à saliver devant mon écran face à ces recettes, j’ai donc décidé de les faire moi aussi. De plus tout le monde à la maison aime les bons desserts. C’est tout bénef’ sauf les kilos. Je précise que le plus dur, c’est que les enfants doivent attendre la fin de ma prise de vue pour se régaler.

Mon petit doigt m’a dit que le craft était contagieux par chez toi et que ta fille marchait dans tes pas…

Elle coud un petit peu mais le scrap est devenu notre truc à toutes les deux. J’étais sous le charme du livre d’Isabelle ʺEmballage créationʺ et on a démarré avec ça. C’est une activité qu’on partage tous ensemble. Emélie fait des choses plus élaborées avec moi tandis que les garçons tamponnent la table. Le scrap est plus accessible que la couture et puis… Je ne partage pas mes tissus facilement. (rires. Ndlr)

Tu viens d’écrire un magnifique livre ʺPetites coutures pour bouts de tissuʺ dans la collection "Qu'est-ce que tu fais de beau?" éditée en partenariat avec Eyrolles. Tu nous en parles ?

Amoureuse du tissu, j’éprouve beaucoup de satisfaction à chercher des accords entre les couleurs et les motifs pour obtenir une création qui me plaise. Je trouve que le choix des tissus dans un projet peut modifier radicalement le rendu obtenu même si le modèle de départ est identique. Lorsque j’ai trouvé un tissu qui me plaît, un assemblage que j’aime particulièrement je suis dans l’incapacité totale de jeter ne serait-ce qu’un tout petit bout de mon coupon. C’est face à l’accumulation conséquente des chutes de mes tissus préférés que je me suis dit que ce serait quand même bien de les utiliser. C’est ainsi que sont nés les 12 projets de ʺPetites coutures pour bouts de tissuʺ, avec l’envie d’utiliser ces bandes de 15cm de large dont on ne sait que faire, ces petits carrés de 20x20cm chutes d’une tunique en Liberty ou encore ces morceaux riquiqui du tissu à pois que j’aime tant parce qu’il s’accorde avec tout ! J’espère que ces projets donneront envie aux couturières de garder leurs chutes pour les coordonner et leur donner une nouvelle vie.

Tu gardes vraiment toutes tes chutes de tissus ?

Ah, parfois, contrainte et forcée par le manque de place je me sépare des chutes des coupons d’habillement difficilement utilisables dans des petits projets. Mais c’est vraiment sous la contrainte !

Des idées pour aujourd’hui et pour deux mains ?

Ma to-do-list est longue. Ce qui est en haut de ma liste est de faire des sacs récup’ comme pour mon post sur les sacs Jacques a dit… et la suite inventée par les filles dans les commentaires. Je ferai gagner les plus rigolos.

Si comme les fées des contes, tu avais un super pouvoir ce serait ?

Le super pouvoir rêvé pour une maman avec un amoureux, des enfants, un travail, une maison et une passion ? L’ubiquité ! J’aimerai pouvoir me dédoubler et avoir plus de temps pour coudre. J’aimerai aussi en apprendre un peu plus sur le graphisme et le stylisme, apprendre à dessiner… bref il y a tellement de choses intéressantes à découvrir et il n’est jamais trop tard pour apprendre !

 

Découvrez le livre d’Angel Mélie ʺPetites coutures pour bouts de tissuʺ dans la collection ʺQu’est-ce que tu fais de beau ?ʺ éditée en partenariat avec Eyrolles. Le livre est disponible dans la boutique d’Abracadacraft.

 

Copyright© Abracadacraft-2015

Crédit photos : Angel Mélie, CINQMAI / Caroline Briel, Laurence Papoutchian

 

par Charlotte | 12 Mai 2015

Publier un nouveau commentaire

commentaires

Facebook Connect

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
  • Par carabistouilles, le 21 mai 2015 à 22:46

    Superbe interview !!! C'est chouette d'en apprendre un peu plus sur Frédérique ! On se ressemble sur pas mal de points, c'est amusant ! Encore félicitations à elle pour ce bel ouvrage que j'ai eu plaisir à découvrir ! Je suis ravie qu'elle m'ait fait confiance pour participer au lancement de celui-ci, c'était une très belle aventure !

  • Par Laurence W, le 15 mai 2015 à 19:55

    Une chouette interview avec une personne authentique, généreuse , talentueuse ! Je suis le blog depuis quelques années et je suis contente de pouvoir mettre un visage sur cette belle personne !

  • Par Annie Claire, le 14 mai 2015 à 09:11

    Contente d'avoir fait un peu plus connaissance.
    Tellement belle idée ce livre!
    Bon week end
    bises
    Annie Claire

  • Par Cécile, le 14 mai 2015 à 00:20

    Chouette entretien et quel plaisir de mettre un visage sur la douceur du blog Angel Mélie. :)

  • Par ctextiles, le 13 mai 2015 à 18:15

    bonjour,
    merci pour cette intervieuw passionnante, tout ce que je n'aurais jamais osé demandé à travers son blog, vous nous l'apportez sur un plateau! j'aime beaucoup ! j'en avais entendu parler par des blogueuses mais là c'est comme si c'était en vrai!
    marie
    elle voudrait le don d'ubiquité ? on le voudrait toutes...mais elle l'a déjà plus que d'autres!

  • Par Cféepour, le 13 mai 2015 à 13:37

    Enfin des projets permettant d'utiliser tous mes petits bouts de tissu accumulés !! Une bonne nouvelle que ces 12 projets ! Merci Frédérique :)
    Olivia

  • Par Marick, le 13 mai 2015 à 11:05

    Jolie interview, merci !

  • Par sandrine, le 12 mai 2015 à 19:43

    Magnifique, joli livre j'ai plein de bouts de tissus qui n'attendent que ce joli livre pour être transormés. Merci pour ce jeu.

  • Par Cœur de noisette, le 12 mai 2015 à 17:51

    Tous mes petits bouts de tissu attendent sagement dans un panier ce joli livre ! Bises

  • Par bluettine, le 12 mai 2015 à 16:52

    Merci pour cette jolie découverte

  • Par PPS, le 12 mai 2015 à 11:55

    belle découverte pour moi ! merci beaucoup !

  • Par Janssens Corinne, le 12 mai 2015 à 11:21

    Ce livre a l'air de proposer plein d'idées pour utiliser tous ces petits bouts de tissus dont on ne sait pas quoi faire! Bonne idée ! Merci pour ce concours!