BLOG D'ABRACADACRAFT

Entreprendre au féminin

La ministre Najat Valaud Belkacem vient de mettre en place un plan pour aider les femmes à créer leur entreprise. On est allé en discuter avec elle pour parler de craft et de business.

Fin août, le ministère des droits des femmes - en collaboration avec trois* autres ministères - a présenté à la presse son plan pour favoriser l'entrepreneuriat féminin. J'ai eu la chance d'être invitée ce jour-là à témoigner de mon parcours de créatrice d'entreprise en compagnie de quatre autres femmes entrepreneures. La mise en œuvre de ce plan est une volonté du gouvernement sur proposition de la ministre des droits des femmes, Madame Najat Valaud-Belkacem, et vous pouvez en télécharger une synthèse ici.

Lors de ce témoignage j'ai évoqué aussi bien comment nous avions créé le site Abracadacraft avec deux associés, que la formidable vitalité du secteur du craft. Expliquant ma culture "petite maison dans la prairie" qui m'a toujours fait préférer le fait-main au fait en Chine, mes débuts dans la blogosphère au temps des dinosaures (janvier 2006, autant dire la préhistoire des blogs), j'ai terminé ma présentation en expliquant qu'il serait bien de ne pas regarder avec trop de condescendance toutes ces femmes aux doigts d'or,  car le secteur représente un marché de 850 millions d'euros** avec une perspective de croissance de 50%. Forte de cette connaissance du marché du "do it yourself" j'ai rappelé que ce secteur était un formidable gisement d'emplois, même si les femmes qui créent leur entreprise dans cette branche d'activité commençaient bien souvent par le faire sous le statut d'auto-entrepreneure. Quel que soit le statut sous lequel ces femmes exercent leur activité, c'est une façon pour elles non seulement d'avoir un revenu, mais aussi de créer de la richesse pour leur pays, de créer du lien social. L'économie numérique a grandement favorisé les choses et permis à de toutes petites structures d'accéder aux mêmes fonctionnalités que seules pouvaient s'offrir de très grosses boîtes il y a 10 ans de cela. Le cloud est votre ami !

A l'issue de cette conférence de presse, j'ai été invitée au ministère des droits des femmes, pour préparer - avec l'un des chargés de mission de la ministre - un déjeuner auquel souhaitait nous convier Najat Valaud-Belkacem. Ensemble, nous avons déterminé plusieurs types de parcours créatif *** pour essayer de mieux cerner le sujet : de celle qui commence à diversifier son activité professionnelle en vendant des tutos, à celle qui a constitué son dossier pour s'inscrire comme auto-entrepreneur, en passant par une autre qui a déjà un fichier client bien fourni et souhaite passer à la vitesse supérieure, ces deux amies qui se sont associées pour monter leur société il y a un an à peine, et last but not least une jeune femme rencontrée virtuellement en 2006 (au commencement des blogs) qui fait actuellement travailler 5 personnes à temps complet. De province, comme de Paris. Sous le statut d'auto-entrepreneur, de SAS ou de SARL. Toutes ont accepté de venir déjeuner au ministère début octobre pour témoigner. Et ce fût une belle journée, un moment hors du commun pour nous toutes. Et je ne dis pas ça que pour le merveilleux fondant au caramel qui nous a été servi en dessert (quoique, je me damnerais pour la recette).

La ministre a montré un réel intérêt pour tous ces parcours et une écoute attentive aux difficultés rencontrées, mais aussi aux joies procurées. Comme ce plan peut concerner certaines d'entre vous qui auraient envie de se lancer, on vous en dévoile les principaux axes. En dehors de l'orientation et l'information dès les années collège, lycée, puis université qui ne concernera que les plus jeunes d'entre nous, les deux axes suivants méritent d'être connus de nous toutes, puisqu'il va s'agir de :

- Renforcer l'accompagnement des créatrices par les acteurs locaux, les réseaux d'accompagnement et un système de mentorat

- Faciliter l'accès au financement

Pour que Pôle emploi, la CCI ou votre banquier ne vous regarde pas avec des yeux de chouette, fût-elle crochetée en baby mérino teinte artisanalement, 3 fils, worsted ;-)

Ainsi, lorsque vous leur ferez part de votre projet et de vos besoins en trésorerie afin de développer votre business, ce plan va contribuer à la formation des conseillers bancaires et des chambres consulaires. Histoire de les former à l'accueil et à l'accompagnement des créatrices d'entreprise.

Racontez-nous vos projets !

Et vous, où en êtes-vous ? Est-ce que cette idée vous titille aussi ? Quels sont les freins ? Dans quel domaine aimeriez-vous vous lancer ? Plutôt un commerce (e-commerce ou magasin en ville ? Plutôt de la création d'objets artisanaux ? Sur quel type d'activité ? Vous avez déjà créé votre activité et vous aimeriez la développer ? Quels sont vos besoins ?

Pour que vos réponses restent anonymes, nous avons mis en place un sondage. Vous pouvez y répondre en répondant au questionnaire ci-dessous.

Pour trouver plein d'infos sur le travail des femmes, je vous invite à consulter plus particulièrement deux sites :

- L'onglet "société" du blog ELLE active, qui fait la part belle au travail des femmes où l'on retrouve le même ton que sur le magazine papier. Les journalistes organisent chaque année au printemps le forum ELLE active. L'accès y est gratuit mais sur inscription. Au programme de ce rendez-vous des tables-rondes, des ateliers pratique sur des thématiques qui vous parleront et dont nous vous reparlerons rapidement.

Business O féminin. Un site vraiment bien fait, avec plein de rubriques intéressantes, de chouettes interviews de femmes entrepreneures (ou pas), des idées de sortie, des partages de bons plans, des news, des dossiers. Bref une mine ! Un conseil : abonnez-vous à leur newsletter.

Dans quelques jours, je vous parlerai plus précisément de mon travail pour Abracadacraft pour que vous compreniez bien comment ça fonctionne, quels sont les critères de référencement des blogs, de sélections des billets chaque matin, les partenariats, les portraits, etc. Et les nouveautés qui vont bientôt apparaître...

* ce plan a été élaboré en collaboration avec le ministère de l'éducation nationale, le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche et le ministère délégué chargé des PME, de l'innovation et de l'économie numérique.

** selon une étude réalisée en 2011 par le syndicat professionnel créaplus

*** Clotilde et Christelle, Isabelle, Laurence, Nathalie et Vanessa m'ont fait la gentillesse d'accepter cette invitation pour venir parler de leur parcours, de leurs besoins, de leurs envies.

Copyright© Abracadacraft - 2013

Crédit photos : ministère des droits des femmes

par Nathalie | 14 Octobre 2013

Publier un nouveau commentaire

commentaires

Facebook Connect

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
  • Par Anne, le 05 nov 2013 à 12:33

    Vraiment très intéressant ton article, et tu as parfaitement su (comme toujours) défendre et expliquer les avantages du DIY. Caroline Ingalls power !

  • Par Bluettine, le 29 oct 2013 à 00:06

    Merci pour cet intéressant article. J ai hâte de lire la suite.

  • Par isadom07, le 25 oct 2013 à 12:01

    Chouette de quoi faire le printemps à l'automne !!

  • Par Paup's, le 17 oct 2013 à 22:28

    Je n'ai pas besoin d'aller voire le banquier pour être regardé avec des yeux de chouette... C'est déjà le cas de mes amis ;)

  • Par AxelleC, le 17 oct 2013 à 12:04

    Super article, merci de nous en avoir dévoilé un peu plus, car se lancer n'est jamais évident...

  • Par vivyane veka, le 15 oct 2013 à 14:58

    e lancer, l'éternelle question ! : )
    Merci pour toutes ces infos !

  • Par La Couture Rose, le 15 oct 2013 à 14:31

    Merci pour ce p'tit compte-rendu ! -à part que j'ai envie d'un fondant au caramel maintenant... ;)- et merci de prendre la défense du DIY qui fait encore sourire et n'est pas pris au sérieux !

  • Par Elsa, le 15 oct 2013 à 11:11

    Bravo et merci pour ton article ! Se lancer oui , mais pour durer et gagner sa vie, c'est plus compliqué mais tout est possible avec beaucoup de volonté et de travail !! Merci Nath

  • Par Laurence, le 14 oct 2013 à 21:53

    Article très intéressant, j'ai hâte d'en savoir plus j'oserais dire pour une fois que nous sommes prises en considération.
    Pour ma part je me suis lancée en tant qu'auto-entrepreneur il y a presque un an et je pense arrêter l'an prochain. Parce que le statut est devenu moins intéressant pour une activité secondaire et j'aurais besoin d'être aidée pour avancer et développer mon entreprise.

  • Par Emilie, le 14 oct 2013 à 21:34

    Merci pour cette expérience, très intéressant, j'ai hâte d'en lire plus...

  • Par mamita, le 14 oct 2013 à 20:19

    extrèmement intéressant même si dans l'immédiat je n'y songe pas mais dans un aenir plus éloigné peut-être... à voir !

  • Par Mithe, le 14 oct 2013 à 18:21

    Merci Nathalie d être l'ambassadrice de toutes ces femmes aux doigts d'or!
    Oh je suis curieuse de savoir ce que tu mijotes !

  • Par Leti's & ses Bêtises, le 14 oct 2013 à 17:46

    J'ai souvent eu envie de me lancer... Je l'ai fait d'ailleurs en tant qu'auto entrpreneur... puis j'ai vite fait marche arrière. La peur, mais aussi tout les à côté, etc... m'ont freiner et j'ai abandonné l'idée!!! Abandonné, mais pas encore renoncer, il faudrait que je m'y prépare mieux, que l'on soit d'avantage mieux informé, savoir surtout comment exister, auto entrepreneur ou autre. Pour le moment, je laisse en suspends l'idée... Merci pour cet article intéressant!

  • Par Mu et Cie, le 14 oct 2013 à 17:17

    Trés intéressant cet article merci de nous parler cette rencontre.
    C'est vrai que pour se lancer il faut oser braver différents freins comme les finances & autres!

  • Par oh bout du fil, le 14 oct 2013 à 15:34

    Moi ça me titille beaucoup ! J'ai découvert le monde merveilleux de la blogosphère il y a 1 ans et demi
    et je me passionne un peu plus chaque jour, il existe
    bien évidement des freins, d'ordre financier mais quand on n'aime tout reste possible

  • Par Marick, le 14 oct 2013 à 14:49

    J'apprécie beaucoup ton billet, je pense qu'il va parler à bon nombre de femmes. La complexité me rebute un peu, le choix du bon créneau aussi, parfois aussi ces échanges sur le "droit d'auteur et la copie". Et pourtant ca me titille...

  • Par Sophie, le 14 oct 2013 à 14:17

    Parfois je me dis que j'aimerais bien monter mon activité, mais quel statut? Sachant que le RSI pompe tout, que quand on est indépendant on doit payer d'innombrables taxes avant de faire le moindre centime de chiffre d'affaire, et je ne parle même pas de bénéfice. Le seul statut viable pour une petit ectivité est clui d'auto-entrepreneur, en grand danger. Pour l'instant j'ai signé la pétition des poussins, et j'attends de voir les décisions futures du statut d'auto-entrepreneur, que la collègue de Mme Valaud-Belkacem souhaite détruire. J'espère vivement que cette rencontre va donner des arguments à Mme Valaud-Belkacem à l'encontre du désir de destruction de sa collègue.

  • Par lila et lilou, le 14 oct 2013 à 14:01

    moi non plus je ne souhaite pas me lancer mais préfère garder mes diverses activités comme du loisir. mais en effet cette article est plus qu'intéressant et il me tarde de découvrir la suite du billet courant de semaine. bisette à l'équipe.

  • Par Pascale, le 14 oct 2013 à 13:53

    Je ne souhaite pas me lancer, mais j'ai trouvé ton article très intéressant. Je suis habituée à rédiger des documents stratégiques où on parle à longueur de pages d'exploiter des idées innovantes et de tirer le meilleur parti du potentiel humain, en s'appuyant sur les possibilités offertes par le numérique, cette initiative en est une parfaite illustration... pourvu qu'elle ne reste pas lettre morte.