BLOG D'ABRACADACRAFT

Les bijoux de la Diva

Cantatrice à l'Opéra de Nice, elle est aussi céramiste pendant son temps libre. Rencontre avec une "Diva" pas comme les autres.

 

Les amateurs de BD connaissent les bijoux de la castafiore, mais qui est cette Diva qui fait des bijoux ?

Je m'appelle Pascale Vernassa, je suis née et j'habite à Nice et je suis chanteuse lyrique depuis plus de 17 ans. J'ai toujours baigné dans les arts avec un papa professeur d'arts plastiques et une maman photographe qui a également une galerie d'art.

Donc, toute petite tu savais déjà comment occuper tes dix doigts...

J'ai toujours bricolé. Fabriquer fait partie de ma vie. J'ai découvert la céramique il y a presque 12 ans dans un atelier municipal et j'ai tout de suite adoré ça. Avant je faisais des bijoux en pâte de verre et j’ai eu envie d’essayer avec la céramique.

Sans arrêter toutefois ceux en pâte de verre, car j'en vois régulièrement sur ton blog que je sélectionne d'ailleurs...

Oui sur un support en polymère j'incruste des pâtes de verre, des perles, des strass, des mosaïques.

collier pâte de verre bijoux de la diva

Ton blog justement, tu l'as ouvert pour vendre tes créations ?

Je l'ai ouvert en 2006, plutôt pour montrer, parce que je n'avais pas encore fait beaucoup de bijoux en céramique à l'époque. C'était surtout pour montrer, partager. A ce moment là on voyait peu de bijoux en céramique.

collier les bijoux de la diva

Tu te sens capable de faire plein de choses avec...

Oui c'est une grande passion, et ce qui m'a tout de suite plu c'est le côté infini. J'ai encore tellement de choses à explorer.

Il faut un équipement particulier pour pratiquer chez soi ?

Pendant des années je n'en faisais qu'à l'atelier où tout était fourni, terre, émaux, four, outils. J'ai acheté mon propre four il y a trois ans et demi. J'ai pris un petit four mais qui a la taille la plus grande que l'on peut avoir en terme de place et de capacité électrique quand on vit en appartement. Il a des roulettes et je peux le cacher sous une table et ne m'en servir que deux ou trois fois par mois en le faisant tourner la nuit avec la fenêtre ouverte.

La céramique, c'était une façon d'occuper ton temps libre quand tu n'es pas sur scène ou en répétition ?

C'est vrai qu'en étant cantatrice il m'est difficile de faire de la céramique quand je chante, mais c'est une occupation agréable entre deux contrats. C’est une façon de m’évader en toute liberté.

Tu considères que c'est un deuxième métier ?

C'est difficile à dire. Aujourd'hui ce que je vends me rembourse mes investissements mais la façon dont j'en fais à l'heure actuelle ne me permettrait pas d'en vivre. Je ne pourrais pas compter là-dessus pour gagner ma vie. Et d'ailleurs je ne le cherche pas car mon métier c'est la musique. Même si je cherche à me faire connaître en montrant sur mon blog, car c'est stimulant.

Tu produis beaucoup ?

Non, c'est une petite production, à mon rythme et totalement à contre-courant de la mondialisation et des grosses machines industrielles. Et cela me plait comme ça !

Ce ne sont que des pièces uniques ?

Il y a des modèles que je refais toujours parce que je sais qu'ils plaisent, mais j'aime chercher à mon rythme de nouvelles couleurs ou associations.

coupelles bijoux de la diva

Tu suis toujours des cours ?

Je vais encore à un cours-atelier où il y a un animateur professeur qui nous seconde en cas de besoin mais nous laisse libre de faire ce que l'on veut. Elle m'ouvre de nouvelles perspectives, me donne de nouvelles idées, me stimule.

J'adore le nom de ton blog, tu veux bien nous en raconter un peu l'histoire ?

Je voulais l'appeler "Les bijoux de la Castafiore" car il y avait un côté comique et en même temps un lien à l'opéra qui représente le monde dans lequel je travaille. Mais le nom étant protégé j’ai remplacé Castafiore par Diva. Et il correspond bien à mes origines italiennes. Et puis un jour où je chantais sur une croisière en Norvège, un copain m'a surnommée la "castafjord". C'est d'ailleurs le nom sous lequel je vends  mes bijoux en pâte de verre.

Tu les vends comment tes bijoux ?

Je suis sur plusieurs plateformes : A little market, Etsy et mon blog.

Pourquoi plusieurs plateformes ?

J'ai commencé par vendre uniquement sur mon blog. Puis, à force de surfer, je me suis dit que ce serait intéressant de voir si je pourrais vendre ailleurs. Je me suis inscrite sur ALM, puis sur Etsy. C'est une plateforme que j'aime beaucoup pour son esthétique et parce que c'est plus international mais pour l'instant j'y vends peu. Je me dis que cela viendra peut-être. Ou pas, mais ce n'est pas grave. ALM est beaucoup plus facile au niveau de l'interface.

Et ton blog te sert de vitrine...

Oui, il me permet de partager mes nouveautés, me faire connaître, c'est une sorte de book où l'on peut voir mes modèles. Il m'a aussi permis de créer de très jolis liens d'amitié avec certaines lectrices.

Tes créations sont vendues aussi en boutique ?

Il y a une boutique dans le Vieux Nice qui vend mes bijoux depuis une dizaine d'années. Une autre à Biot, sur les hauteurs, entre Nice et Cannes, un magasin de fleurs en Bretagne qui m'a acheté des bagues fleurs et prochainement à Paris sur l’Ile Saint Louis chez Grain de sable et dans l’Allier.

bagues et bo fleurs bijoux de la diva

Tu ne vends pas que des bijoux. J'ai vu régulièrement sur ton blog de très jolis plats et de merveilleuses théières...

Oui, même dans mon propre four, je peux faire autre chose que des coupelles. Je fais des plats, des saladiers, des assiettes, des cruches, des théières, des tasses, des bols, des vide-poches... Mais cela reste forcément artisanal, car avec mon four je vais avoir des limites techniques sans compter sur l’aspect capricieux de l’émaillage… Bien plus qu’une Diva !

tasses bijoux de la diva

Tu donnes des cours ?

Non, à part à mes amis à qui il m'arrive de faire une séance d'initiation à la poterie en cercle très fermé.

Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains ?

Je me lance dans de grands plats ronds inspirés de mandalas. J'aurai toujours envie de faire des théières, de travailler sur le thème des fleurs, créer mes propres gammes de couleurs.

Et si comme toutes les fées des contes tu avais un super pouvoir, ce serait ?

Donner la sagesse à l'humanité.

Copyright © Abracadacraft 2013 - tous droits réservés

Crédits photos : Les bijoux de la Diva

par Nathalie | 21 Mars 2013

Publier un nouveau commentaire

commentaires

Facebook Connect

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
  • Par bijoux hommes, le 18 jui 2013 à 08:28

    Je me lance dans de grands plats ronds inspirés de mandalas. J'aurai toujours envie de faire des théières, de travailler sur le thème des fleurs, créer mes propres gammes de couleurs.

  • Par vanessa S, le 15 avr 2013 à 21:23

    Que de jolies créations! elle travaille de jolies matières! pour des créations uniques et originales! merci pour ce portrait!

  • Par Leti's & ses Bêtises, le 28 mar 2013 à 13:48

    J'adore... Dommage, que la diva ne donne pas de cours, car j'irais volontiers!!! Les mugs sont superbe, et les coquelicots une merveille, sûrement parce qu'il s'agit d'une de mes fleurs préféré. Joli portrait...

  • Par Marylène, le 25 mar 2013 à 13:44

    J'habite Nice et je suis ravie de découvrir qu'une Diva aux doigts agiles habite chez nous, il y a des jours ou j'ai l'impression de vivre à la campagne car ici rien ne bouge pour les loisirs créatifs. Je vais de ce pas faire un tour sur son blog. Bonne journée à toutes et bonne création.

  • Par Hélène, le 25 mar 2013 à 06:44

    Parcours atypique qui le rend d'autant plus intéressant! Longue vie à la diva et à ses bijoux!

  • Par Steph, le 22 mar 2013 à 18:43

    C'est vraiment chouette

  • Par miloude, le 22 mar 2013 à 10:05

    c'est superbe ! merci pour ce portrait :-)

    belle journée

  • Par Sonia Petitpoint, le 21 mar 2013 à 18:34

    Très joli portrait ! Je suis très contente d'en savoir plus sur la diva qui fait de si jolies choses !

  • Par ctextiles, le 21 mar 2013 à 13:57

    c'est toujours intéressant de découvrir qu'il y a des blogueuses à Nice et des créatrices car ce n'est pas une région tellement portée sur les loisirs créatifs je trouve.
    j'adore la mug turquoise avec une fleur et j'aime beaucoup les créations présentées sur le blog, m^me si je ne suis pas très bijoux habituellement.
    merci de cette découverte!
    Marie